La peur du rejet vous empêche-t-elle de progresser ?

Surmontez le cercle vicieux du rejet!

Ron, dont j’ai changé le nom par confidentialité, a fait appel à mes services parce qu’il avait des problèmes dans sa relation. Il savait que tout ce qu’il faisait, c’était pour ne pas se sentir rejeté. Et il ne voulait plus être comme ça.

Est-ce un thème que vous connaissez ?

  1. Que faites-vous dans votre vie pour ne pas être rejeté ?
  2. Est-ce si grave d’être rejeté ?
  3. Qu’est-ce que cela signifie réellement d’être rejeté ?

Ce sont toutes d’excellentes questions. Si le rejet ne vous touche pas, vous ne lirez peut-être pas plus loin. Mais puisque vous êtes encore là, je suppose que c’est un sentiment que vous avez eu dans votre vie. Une émotion qui a fait mal et qui fait probablement encore mal.

En tant que ressource de novembre, j’aimerais vous guider à travers ces questions et vous guider dans une visualisation qui vous aidera à sortir de ce cercle vicieux.

Pensez à un moment de votre vie où vous vous êtes senti rejeté!

Quand je le fais, ceci me vient à l’esprit :

Je suis tout excitée parce que je suis sur le point d’aller à l’école secondaire ! Mais je n’étais pas à ma place ; je n’arrivais pas à me faire des amis parmi les filles et les garçons. Cela me faisait mal.  J’y ai fait face en commençant à me sentir meilleure qu’eux ; en prétendant intérieurement être plus mature, plus intelligente, en quelque sorte plus élevée qu’eux.

Cette « supériorité » m’a servi dans ce contexte, mais est devenue en quelque sorte une partie de ma posture physique. À tel point que les personnes que je rencontre dans un contexte social, mais pas lorsque je suis avec mes clients, ont l’impression que je suis arrogante ou en quelque sorte distante.

Ce qui peut ensuite me conduire à me sentir à nouveau rejetée parce que les gens ne m’approchent pas. Et c’est un cercle vicieux qui continue et qui est alimenté par des preuves.

Maintenant, j’en suis consciente, et cela ne me fait plus mal. Je le contrecarre également en approchant les gens et en établissant le contact.

Venons-en à la deuxième question : Que faites-vous pour ne pas être rejeté ?

Dans mon exemple, j’ai fait semblant d’être en quelque sorte meilleure, de sorte que je n’avais pas besoin d’être avec les autres, ce qui signifie qu’ils ne pouvaient pas me rejeter.

Et la troisième question : Est-ce si mal d’être rejeté ?

Bien sûr, vous ne voudriez pas faire partie d’un groupe de personnes haineuses, étroites d’esprit et stupides. Et dans ce cas, il est préférable d’être rejeté par eux.

Mais ce qui fait mal à l’intérieur avec le rejet et probablement ce que vous ressentez, c’est la partie jeune de vous.  Car lorsque vous êtes un bébé, un tout-petit, un enfant, le fait d’être rejeté met votre vie en danger !

Si vous avez vécu des événements traumatisants dans votre enfance, il y a de fortes chances que vous ayez trouvé des structures et des méthodes de survie pour surmonter cela !

Seulement – vous n’êtes plus un enfant. Mais, malheureusement, notre système corps-esprit ne met pas cette information à jour automatiquement ! Nous continuons donc à vivre comme si nous étions encore un bébé, un enfant, totalement dépendant des autres pour notre survie. Ces structures physiques et mentales vous limitent de manière significative aujourd’hui.

Par ailleurs, il existe une excellente raison de ne pas vouloir être seul, qui remonte à l’époque des hommes des cavernes. Pour les membres de la tribu, il était dangereux d’être seul ; nous n’aurions pas pu nous débrouiller seuls pour repousser les animaux ou les ennemis qui nous attaquaient.

Aujourd’hui le rejet…

Heureusement, nous vivons aujourd’hui dans un environnement assez « sûr ». Nous ne sommes pas menacés quotidiennement par des tigres à dents de sabre ou d’autres dangers immédiats. Mais, néanmoins, le sentiment de besoin d’appartenance est toujours fort en nous.

Aujourd’hui, nous pouvons choisir. L’Internet a ouvert une toute nouvelle réalité. Tout le monde peut trouver des groupes de personnes qui lui correspondent, avec les mêmes valeurs, les mêmes objectifs et les mêmes aspirations.

Mais, tant que nous sommes coincés dans la même vieille structure de rejet et que nous ne sommes pas conscients que nous réagissons automatiquement, il est difficile de faire de nouveaux choix.

Voici une visualisation guidée pour être avec votre enfant intérieur

Ce, que je propose dans cet exercice, c’est de prendre conscience de vos réactions automatiques au rejet, pour ensuite ressentir : qui en vous se sent rejeté ? Et très probablement c’est une partie jeune. Je vais donc vous guider dans cet exercice pour vous connecter à cette partie jeune, la tenir, être avec elle et l’aimer. Parce que cela ouvrira la porte pour changer les choses pour vous. Une fois que vous savez et sentez que vous êtes aimable, que vous êtes bien même si vous avez mal, vous sortez de l’ancienne structure. Le cercle vicieux est brisé.

Cette visualisation guidée n’est qu’un petit avant-goût de la façon dont on peut entrer en contact avec une partie plus jeune et changer un pas à la fois les comportements négatifs automatiques.

Si vous souhaitez aller plus loin, n’hésitez pas à me contacter pour une séance de découverte gratuite de 30 minutes: sujati@sujati.com

Et si vous voulez avoir un avant-goût de la façon dont je travaille,
venez à mon webinaire immersive et experientiel en demandant le lien: sujati@sujati.com

Vous voulez plus des resources? Voici